Le Butô est une danse d’avant-garde née au Japon afin de changer de nombreuses idées esthétiques et conservatrices. Cette danse théâtrale, symbolique, minimaliste, fantastique et mystérieuse stimule beaucoup l’imagination. Née au Japon dans les années 60, la danse Butô influence la danse contemporaine occidentale.
Le Butô célèbre les rites de la vie : la naissance, les brûlures de la passion amoureuse, la douleur, la mort.
Dans les années 80, on assiste à l’apparition d’une nouvelle vague du Butô dans laquelle les mouvements, résolument contemporains, expriment une révolte nouvelle.
Juju Alishina, danseuse et chorégraphe est très attachée à cette nouvelle expression du Butô.

Nous programmons cette performance, mardi 11 septembre, en mémoire à cette date, hélas, symbolique de notre histoire récente.

Juju Alishina est née à Kobé, au Japon, elle est formée à la danse traditionnelle japonaise et au Butô. Elle débute sa carrière professionnelle au sein de la compagnie Byakkosha à Kyoto en 1982.
En 1990, elle fonde sa propre compagnie NUBA, à Tokyo. Depuis, sa compagnie connait un rayonnement à l’international. Une des particularités de la compagnie NUBA réside dans l’atmosphère d’ombre et de fête qu’elle produit tout en restant attachée aux cérémonies traditionnelles du Japon et de la danse asiatique.

De 1990 à 1997, la Compagnie de danse NUBA représente une troupe de plus de 40 danseurs et danseuses et une régie de 35 personnes. Les spectacles sont présentés au Japon et font une tournée internationale, aux Etats-Unis et en Europe principalement. La Compagnie participe à de nombreux festivals à l’international.
Son style est apprécié comme étant “un savant mélange de danse traditionnelle et d’avant-garde”.
En 1998, Juju Alishina s’installe à Paris. Elle crée l’association NUBA poursuivant en ses activités pédagogiques et artistiques avec de nouvelles équipes françaises.
Depuis 2001, Juju Alishina enseigne et transmets sa passion à Paris. Les cours et les stages en France et l’étranger contribuent à la réputation de la méthode Alishina  et la transmission de sa passion auprès de milliers d’élèves.

En 2004, Juju Alishina a reçu la commande de créer une chorégraphie pour la « Cérémonie d’ouverture du congrès fondateur de l’organisation mondiale ». Ce spectacle avec 20 danseur(se)s a été présenté au Palais des Congrès de Paris, en présence de présidents européens et de nombreuses personnalités politique et influenceurs.

De janvier à mai 2007, Juju Alishina a été l’invitée de l’Université Denison (Ohio, Etats-Unis), en tant qu’artiste chorégraphe et pédagogue, dans le cadre du séminaire « World Danse » du département de danse de l’Université. Tous les ans, deux professeurs de pays différents sont sélectionnés par le biais de ce concours.
2006-2007 était l’année du Japon. A cette occasion, Juju Alishina a été choisie parmi les professeurs japonais pratiquant dans le monde.
En 2008, Juju Alishina donne des masterclasses à Juniata College (Pennsylvanie, Etats-Unis) dans le cadre universitaire.
En 2011, elle est invitée à participer à la Fête de la danse au Grand Palais à Paris. Elle intervient en tant que représentante de la danse japonaise.
De 2011 à 2014, Juju Alishina a organisé plusieurs séances d’improvisation de danse Butô avec les musiciens et les danseurs. Ces événements nommés SOKKYO ont été soutenus par la Spedidam.
En 2012 et 2013, elle a travaillé en tant que membre du jury national du concours “Danse avec ton CROUS”, qui s’adressait aux étudiants de toutes les universités françaises.

La performance de Juju Alishina est accompagnée par le musicien David Block, compositeur reconnu dans le milieu de la danse contemporaine. David Block débute sa carrière musicale en jouant dans des groupes post-punk sur les scènes des clubs et bars anglais. En 1996, il s’installe à Paris. Rapidement, il trouve ses marques en qualité de compositeur interprète auprès des danseurs de la scène contemporaine. L’oeuvre de David Block est une sculpture sonore qui met en valeur les aspects concrets et structurels du son :  « Le son se transmet par les vibrations des molécules d’air. Le rôle de ma musique est de faire danser ces molécules autour des danseurs. La matérialité des corps fusionne avec l’ immatérialité de l’ambiance du lieu pour aboutir à un ensemble cohérent. Un artiste plastique crée une installation en harmonie avec l’atmosphère de l’espace de l’installation. Le musicien qui accompagne la danse influe sur l’ambiance et l’esprit du lieu afin qu’il soit en harmonie avec la danse ».

Découvrez la passion de Juju Alishina et son enseignement à travers sa publication Le corps prêt à danser – Secrets de la danse japonaise selon la méthode Alishina publié en version originale au Japon en 2010. Cette publication est disponible en langue  française et en anglais. Cette méthode est construite à partir d’une recherche approfondie et variée des formes de danse asiatiques et de l’expérience vivante du corps dansé de Juju Alishina.

Aujourd’hui, Juju Alishina est considérée dans le monde comme une des figures incontournables du Butô. La compagnie NUBA est une Compagnie de Butô qui inspire la danse contemporaine en mutation ; elle est à la fois la plus grande et la plus solide structure de danse Butô en France.
www.dansenuba.fr

+info
15 curiosity + experiences vous invite à découvrir l’exposition collective Martel Strasse jusqu’au 11 septembre 2018
La performance de Juju Alishina sera accompagnée du musicien David Block.
Découvrez le positionnement du  15 curiosity + experiences
Rachel Hardouin +33 660 225 014  contact@15martel.com
15 curiosity + experiences vous accueille mercredi, jeudi, vendredi et samedi de 14H à 19H et sur rendez-vous au 06 60 22 50 14. Le 15 est une galerie en étage.
RVS 15, rue Martel 75010 BAT 1 – 4e étage – interphone « 15 martel ».