La Galerie Rachel Hardouin présente
Véronique DURRUTY & Benoit CHAPON

« United Nations » & « Billets doux »
Encre sur billets de banque
Séries d’œuvres originales jamais présentées au public.

exposition du mardi 2 juillet au samedi 31 août 2024
vernissage mardi 2 juillet à partir de 17H30 en présence des artistes
Véronique Durruty personnalise votre billet mercredi 10 et jeudi 11 juillet de 17H30 à 21H00 en présence des artistes

La conversation entre ces deux séries, « United Nations » et « Les billets doux » offre matière à penser notre monde, sa construction, son histoire au-delà de l’histoire officiellement diffusée. L’exposition présente plus de 100 billets personnalisés issus de près de 50 pays.

Benoit CHAPON
United Nations

Artiste visuel, il n’aime rien tant que flâner et chiner des vieux papiers en brocantes et en vide greniers. Benoit Chapon aime ensuite les détourner et raconter une histoire. Ce jour-là, soudain ses doigts effleurent la douceur et la finesse si particulière d’une liasse de billets de banque ! Ils sont d’origine hongroise. Des coupures de taille importante remisées depuis la chute de l’empire austro-hongrois, gisent au fond d’un panier, entre photographies, revues du début du 20e et quelques cartes postales rehaussées de couleurs à la main.

A cet instant, le papier prend la valeur de la coupure, la valeur de la circulation de l’économie, la valeur historique et la valeur symbolique de la personnalité qui est représentée sur ce petit rectangle. La valeur d’un monde qui a basculé vers un autre monde, vers un autre rapport de force avant de ne plus être étalonné sur la valeur de l’or, et enfin ne plus avoir cours ! Un papier chargé de sens. Dans un monde où les devises ont changé de formes, de tailles, de couleurs jusqu’à ce qu’elles deviennent immatérielles.

Cette image interroge le voyage imaginaire dans le cadre de la rénovation de l’histoire du Cambodge sous et depuis Pol Pot.

Benoit Chapon choisit d’en questionner la valeur marchande : cette valeur ouvre toutes les portes, y compris celle du bordel, et d’un moment délicat ou pas, en marge du nid bourgeois. Benoit Chapon choisit définitivement de raconter l’histoire intime des billets chinés ça et là. Ces papiers de valeur sont passés de mains en mains, ont circulé parfois hors des frontières du pays émetteur, glissés dans une valise, dans deux carrés de cuir, dans une ceinture avec glissière, ou encore cousus dans la doublure d’un manteau. Autant d’histoires que de billets ! C’est ainsi qu’est née la série de billets érotiques et politiques ; billets doux / billets d’humeur.

Cette image fait écho aux vagues de migrations. Le choix de quitter son pays d’origine pour tenter de survivre sur d’autres territoires. Les ressources sont maigres, cependant un billet glissé dans la doublure d’une capuche peut, dans certains cas, ouvrir à l’exil.

Chaque billet est personnalisé d’un dessin érotique à l’encre noire, clin d’œil à la culture du pays, à son histoire, à sa représentation. Le dessin, dans la pure tradition de la ligne claire, joue souvent avec le sujet représenté tel un pied de nez à l’Histoire.

En hommage aux femmes qui prennent le pouvoir à l’aide des réseaux sociaux, en 2011. Depuis, elles connaissent une récession de leurs droits, victimes de la cyber violence.

La collection présentée met en avant un grand nombre de Nations unies dont certaines œuvres (La Marelle ou Les Trois Corps) présentent un propos gravitant autour de la performance des Jeux Olympiques de Paris 2024.
Au-delà de la performance des corps en mouvement et de la beauté de l’expression de la passion des athlètes réunis autour de cette manifestation, nous avons choisi de montrer la face cachée des enjeux capitalistes de ce rendez-vous international.

A l’origine de la création des Jeux, la population en attendait, une simple réunion divertissante. Aujourd’hui, les Jeux de l’Olympe sont un instrument de pouvoir entre les mains des gouvernements. Les jeux de l’enfance restent écartés de ces enjeux. En avant vers le ciel, vers le Paradis !

Chaque dessin à l’encre de Benoit Chapon personnalise de manière irrévérencieuse la représentation officielle du pays et de sa nation. Cette face cachée apparaît en surimpression du message imprimé sur le billet créant une tension et soulignant le paradoxe sous jacent entre le vécu et la diplomatie internationale.

C’est ainsi que Pier Paolo Pasolini côtoie Houellebecq, pendant qu’un chef d’état français envoie son « bon baiser » au président Kadhafi.

Là où certaines ne peuvent pas sortir les cheveux découverts, l’insurrection souffle. « My body My choice », une devise connue et comprise par toutes et par tous, à l’international, en référence au soutien au mouvement initié par les femmes iraniennes.

Véronique DURRUTY
Billets doux

La série « les billets doux » naît d’une indignation de l’artiste Véronique Durruty. « Quelle sidération en découvrant l’image de la communication du lancement du parfum pour homme One million de Paco Rabanne ! Le flacon du parfum prenait la forme d’un lingot d’or. Dans le film publicitaire, après s’être aspergé avec le contenu du lingot, le jeune homme claquait des doigts, …et la jeune fille située en face de lui, se déshabillait illico. Je m’étais dis que trop c’est trop, que ce parfum ne pourrait que se planter. One million a fait un carton commercial. En réaction, Véronique Durruty crée la série « les billets doux ». Les billets de banque redeviennent ce qu’ils sont, c’est-à-dire un simple bout de papier. Un support pour y dessiner, pour créer de la poésie.

Nous vous remercions pour votre soutien, Rachel, Véronique et Benoit.


+info
Découvrez le positionnement du  15 curiosity + experiences
Interview des artistes et visuels, sur demande, auprès de Rachel Hardouin +33 6 60 22 50 14  contact@15martel.com
15 curiosity + experiences vous accueille du mardi au samedi de 14H à 19H et sur rendez-vous au +33 (0)6 60 22 50 14.
15 curiosity + experiences est une galerie en étage.
15, rue Martel 75010 – 4e étage en entrant à gauche – interphone «15martelrachel».